Commissariat général au tourisme

Les Pages Pro

Partage non marchand et tourisme - Big data, traces numériques et observation du tourisme

Espaces316

Au sommaire de la revue Espaces 316 :




Enquête : Partage non marchand et tourisme
“C'est pas parce qu'on n'a pas d'argent qu'on va se priver de voyager !” Tel pourrait être l'adage des adeptes du partage non marchand. Adage auquel il faut ajouter : “Je reçois, mais je donne aussi.” L'un des fondements du partage, en effet, c'est la réciprocité, directe ou indirecte. Au-delà de la gratuité, les motivations des troqueurs en tout genre sont la rencontre, l'échange : rencontrer des étrangers, échanger sur d'autres cultures, faire découvrir sa région, son quartier... Tandis que les greeters réinventent l'accueil, les adeptes de Couchsurfing, de l'échange de logement et autres formes de troc réinventent l'hospitalité. À y regarder de plus près, on constate que ces “nouveaux” modes de consommation ne font en fait que réinventer des pratiques anciennes : l'accueil bénévole tel qu'il a longtemps été pratiqué dans les syndicats d'initiative, l'hospitalité traditionnelle des pèlerins... Ces pratiques, réinventées grâce aux plates-formes internet de particulier à particulier (peer to peer), sont dopées par la crise. Notons également qu'elles échappent au fisc, puisque non monétisées. La professionnalisation du secteur du tourisme a eu pour conséquence, outre de renchérir le coût du voyage, de le “déshumaniser”. Avec la crise, dans le tourisme comme ailleurs, on réapprend à donner du sens à la consommation. Sans échange d'argent, bien sûr !

Cahier : Big data, traces numériques & observation du tourisme
Les traces numériques (téléphone mobile, internet...) de tous les individus dans le monde sont captées, enregistrées, analysées et stockées dans ce que l'on appelle désormais les big data. Les techniques d'observation touristique se penchent aujourd'hui sur l'analyse de ces traces : celles que sèment les touristes lors de leur passage (via leur téléphone, leur smartphone, leur carte bancaire...), celles qu'ils publient (sur les réseaux sociaux, notamment) ou celles qu'ils produisent dans le cadre d'un protocole méthodologique (GPS permettant le tracking). Les enjeux liés à l'exploitation de ces traces numériques concernent notamment l'accès aux big data (qui ? à quel prix ?), la représentativité des données collectées et leur interprétation. Pour le moment, ce type d'observation garde, pour l'essentiel, un caractère expérimental. Complémentaire des techniques d'enquête “traditionnelles”, l'analyse des traces numériques ne peut (ni ne pourra) se substituer totalement à elles.

Editeur Espaces tourisme & Loisirs
Date de parution Janvier 2014

Table des matières

Les greeters réinventent l'accueil bénévole Christian Ragil

Les greeters font la révolution à l'office de tourisme de Mulhouse Guillaume Colombo

Les greeters parisiens veulent surprendre les touristes Claude d'Aura

Le pari réussi des greeters en Seine-Saint-Denis Michael Duarte

Les greeters de Nantes enfin reconnus Mathias Mary

Couchsurfing et les réseaux de partage réinventent l'hospitalité Bernard Schéou

Les réseaux de partage d'hospitalité. Un concept de notre temps et un système qui marche Jean-Yves Hégron

Les réseaux Helpx et Wwoof réinventent le concept de "journalier" Hermine de Saint Albin

Le home sitting, un marché en mutation Mariannig Ferrari

Homeexchange, leader mondial de l'échange de logement Alexandra Origet du Cluzeau

Cosmopolit Home invente le troc de nuitées Serge Duriavig

Staysatfriends organise le séjour "bon plan chez des amis" Matthieu Laverne

Les traces numériques des touristes. Un renouvellement de l'observation touristique ? Carine Fournier , Sébastien Jacquot

Du bon usage des big data ou comment concilier acuité du regard et cohérence de la vision Michel Houée

Big data is watching you. La guerre des traces est déclarée Christophe Terrier

Les techniques du tracking appliquées à la recherche sur le tourisme. Enjeux et perspectives Noam Shoval

Bouches-du-Rhône Tourisme ouvre les portes du big data d'Orange. Le programme Flux Vision Isabelle Brémond, Véronique Brizon, Christel Berlingué

Observation des données de la téléphonie mobile. Des perspectives prometteuses qui restent à confirmer Patrick Vece

Observer les pratiques touristiques en croisant traces numériques et observation ethnographique. Le projet de recherche Imagitour Bérengère Branchet, Gaël Chareyron, Saskia Cousin, Jérôme Da Rugna, Maxime Michaud, Sairi Piñeros

La Côte d'Azur prévoit la fréquentation de la saison à venir grâce aux données des GDS Patrick Vece, Sébastien Cron

Observation touristique permanente à l'échelle d'une métropole. L'expérience d'Amsterdam Olivier Ponti

La démarche qualité dans les offices de tourisme. Un outil de progrès collectif Sabine Brousse

Citytourismbenchmark, un système d'aide à la décision pour les acteurs du tourisme Irem Önder, Karl Wöber